Les avantages du tapis de course : une séance à la carte !

Régularité, fluidité : pas besoin de s’arrêter avant de traverser une route, pas d’obstacles à éviter…. Le tapis roule à une vitesse régulière ce qui vous permet de ne pas être déstabilisées pendant votre course.

Inclinaison : Mettre une inclinaison permet de reproduire une pente que nous monterions… sauf que dans la rue, c’est juste impossible de trouver -par exemple- une route qui monte de manière constante à 5° sur 10 km. Et en plus, c’est l’idéal pour mettre le focus sur les fessiers, alors forcément, l’option inclinaison est juste THE avantage selon moi 😉

Précision de la vitesse : le paramétrage du tapis impose des conditions précises au coureur (exemple : 10 km/h), ce qui est très difficile lorsque l’on court en extérieur puisque nous ne sommes pas des robots. Même en contrôlant notre vitesse instantanée, il est extrêmement difficile de garder une vitesse constante. C’est donc un bel avantage que nous propose le tapis 🙂

En intérieur : permet d’éviter la pluie et le froid en hiver, et la chaleur en été. Pour celles qui travaillent jusque tard, le tapis est également une solution pour ne pas courir seule de nuit.

Le hic selon moi :

La sensation de liberté et d’évasion me manque lorsque je cours sur un tapis. Lorsque je pratique la course à pied, la chose qui me motive est de respirer l’air libre, d’être au calme dans la nature, ou au contraire de voir l’activité autour de moi quand je cours en ville. Une séance sur un tapis est bien plus monotone…. Mais ceci n’enlève rien à tous ses indéniables avantages que j’ai cité plus haut 🙂

Avoir le bon équipement :

Des chaussures de running avec un bon amorti. Si vous n’avez pas de chaussure de running, allez dans un magasin de sport où l’on pourra vous orienter sur une paire correspondant à votre foulée. Mais ne pratiquez en aucun cas la course à pied avec des chaussures non adaptées.

Un cardio-fréquencemètre afin de mesurer votre fréquence cardiaque. Vous pourrez ainsi la situer dans votre zone cible (entre votre minimum/maximum)

Un MP3 pour plus de motivation 🙂

Une serviette & une bouteille d’eau

Une séance sur un tapis :

Quel que soit votre niveau, je vous conseille de commencer par marcher 5 minutes afin d’échauffer votre corps.

Les débutantes : commencez doucement, pour laisser le temps à votre corps de s’adapter … et pour ne pas vous décourager ! Commencer par 2 ou 3 séances par semaine, de 10 à 15 minutes. Puis chaque semaine, augmentez de 5 minutes. Ceci n’est qu’un repère, à vous d’adapter votre évolution en fonction de votre vitesse de progression.

Pour celles qui courent déjà : vous pouvez réaliser le même type de séance que vous faites en extérieur.

En fin de course, n’arrêtez pas le tapis d’un coup sec : marchez 2 à 5 minutes (pour réhabituer vos jambes à un rythme plus lent). Prenez ensuite le temps d’étirer les jambes, et de vous réhydrater.

Mes conseils pour progresser :

Courez de manière régulière, quelque chose comme 2 à 3 fois par semaine. Je ne cesserai de le répéter : la régularité et l’assiduité sont un gage de résultat.

Faites une petite évolution par semaine. Vous pouvez jouer sur les 4 axes suivants : temps, vitesse, distance et inclinaison. Ceci dit, ne faites pas des objectifs compliqués combinant ces 4 axes. Choisissez un axe qui vous servira de repère sur lequel vous pourrez progresser (exemple : le temps).

Courir régulièrement, et mesurer son évolution sont les deux clés de la réussite pour que vous progressiez sur votre tapis 😉

Attention : ne vous appuyez pas sur les poignées de votre tapis. Elles sont là en cas de perte d’équilibre, et pour le temps de récup’ éventuellement, mais elles ne doivent en aucun cas être utilisées pendant que vous courez. Le mouvement de balancier des bras est très important pour l’équilibre général du corps pendant la course.

Leave A Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *